GH5S, bienvenue en basse lumière pour les vidéastes
panasonic g9
Panasonic G9, de la photo haut de gamme
novembre 13, 2017
Afficher tout

GH5s, bienvenue en basse lumière

Panasonic GH5s

Dans le domaine de la réalisation vidéo, voilà un moment que la marque Panasonic et sa série de GH fait parler d’elle, et plutôt en de très bon termes. Dernier né de la série, le GH5s sortira fin janvier 2018, avec son lot d’améliorations et de performances supplémentaires. Oui, mais voilà, si le GH5s gagne en capacités face à son jumeau le GH5, il perd également certaines spécificités. Alors, le GH5s, bon plan ou pas ?

Fini les problèmes en basse luminosité …

On le sait, un des seuls points faibles des Lumix, ce sont les problèmes rencontrés lors des tournages en faible luminosité. Eh bien c’est désormais du passé avec le GH5s, un hybride plus sensible grâce à son nouveau capteur Micro 4/3 Live Mos de 10,2 Mp. La définition est donc un retour en arrière (divisée par deux par rapport au GH5), mais cela permet d’obtenir des photosites de plus grande taille, à savoir 4,70 microns.

Deux sensibilités natives, 400 et 2500 iso avec une plage de sensibilité de 160 à 51200 iso. Une révolution donc, pour la série des Gh, qui offre désormais un appareil haut de gamme capable de filmer en basse luminosité.

Des petits plus …

Ce fameux nouveau capteur offre au GH5s la possibilité de tourner en en 4K Cinéma (4 096 x 2 160 px) 60p au lieu de 24p maximum pour l’ancienne version.

Et en HD, la cadence passe désormais à 240 images par secondes, soit 60 de plus que sur le GH5.

A noter également, la présence du v-log intégré à l’appareil, pour le plaisir des étalonneurs chevronnés. Enfin, Panasonic communique sur l’amélioration de l’autofocus, ce qui n’est pas un mal.

En revanche

Oui, un filet garni d’améliorations donc, mais deux pertes de poids dans ce nouveau GH : on perd en qualité de photo, et surtout, on perd la stabilisation mécanique. Certes, les amoureux des belles photos ne se tournent en général pas vers les GH, cependant le principe de la stabilisation mécanique était un argument de poids pour les vidéastes.

Pas de double stabilisation mécanique+optique avec le GH5s ; il faudra obligatoirement filmer sur pied ou avec des stabilisateurs

Conclusion …

Des gros plus, des gros moins. Plus cher que le GH5 (2000 €), le GH5s (2499€) ne s’adresse finalement pas aux mêmes utilisateurs. Pour résumer, l’adepte du run’n’gun s’en détournera avec effroi tandis qu’il risque de séduire celui qui a des besoins de performance en faible luminosité. Pour celui qui ne filme jamais à la main et qui maîtrise les stabilisateurs, alors ce sera un choix pertinent. Pour vous faire votre propre idée sur ses performances : l’excellente vidéo de Romain Sarret.

Michel Malvezin Réalisations vidéos. Films institutionnels et promotionnels. Films événementiels. Communication audiovisuelle. Montage vidéo. Vidéos immobilières.

Prestations vidéos sur Agglo de Pau, Pau Béarn Pyrénées, Morlàas, Morlaas Berlanne, Serres-Castet, Lescar, Lons, Billère, Jurançon, Soumoulou, Artix, Orthez, Oloron Sainte-Marie, Tarbes, Lourdes.